Mini-calendrier « Un soir, une histoire » — 21/12

Ce texte est publié dans le cadre de l’appel à textes « Un soir, une histoire », événement de la treizième édition du festival Transversales. Les participant•e•s devaient écrire une histoire courte sur le thème du rêve. La forme littéraire était libre. Vous vous apprêtez à lire le texte correspondant à la case 21 de notre mini-calendrier, « À propos de rêve » de Marie Marin.

À propos de rêve

Les yeux inactifs et la tête embrumée
Trahissent les traits d’un esprit créatif.
D’imagination et de passions entêté
Est le rêveur aux idées et aux projets vifs.

On y croit. On espère. Un jour arrivera où il se réalisera. On imagine. On se projette.
Mais rien n’arrive.
Par manque de talent ? Par manque de conviction ? Par manque de travail ?
Encore un projet laissé à l’abandon…
On perd les contours de ce que l’on voulait. Les couleurs se ternissent. La passion s’épuise et le courage s’envole. Perdu parmi tant d’autres. Noyé est le bourgeon qui n’éclora jamais.
Est-ce que cela vaut le coup ? Est-ce qu’on en vaut la peine ?

Les yeux des enfants émerveillés
Brillent, écoutant les contes enchantés.
Plein d’espoir leurs cœurs se remplissent,
Et que jamais leur bonté ne se ternisse.

Qui n’a pas eu un jour dans sa vie un rêve ? Celui de devenir vétérinaire étant petit, par exemple, ou bien astronaute. Le rêve de faire de grandes choses, de laisser sa trace, de partager ce qui nous anime, d’être quelqu’un.
Ces rêves ne sont pas tous réalisables malheureusement. Et elle est bien là, la force d’un rêve. De nous faire fantasmer, avancer, voyager vers l’avenir ; de nous pousser à faire ce que l’on fait de meilleur.
Bien qu’il arrive qu’un rêve reste un rêve, une idée, le rêveur, lui, s’en trouvera transporté, bouleversé voire métamorphosé. Quand un rêve t’habite, tu vis pour quelque chose. Tu vis pour lui.
Alors, bats-toi pour ton rêve ! Même si tu penses faire fausse route, même si tu ne te sens pas capable, ne doute jamais de lui. S’il habite ton cœur, c’est qu’il existe pour une bonne raison et qu’il en vaut la peine.

_______

Texte de Marie Marin

Bannière mini-calendrier du concours « Un soir, une histoire »
Cliquez sur l’image pour revenir au mini-calendrier d’Un soir, une histoire !


Citer ce billet
Aris Desideri (2023, 21 décembre). Mini-calendrier « Un soir, une histoire » — 21/12. Festival Transversales. Consulté le 25 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/veuc

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search