Edition 2022 : demandez le programme !

Itinérance – Festival Transversales, 12e édition – Du 23 novembre au 9 décembre 2022, et avril 2023

Pour sa 12e édition, le festival Transversales, festival de littérature et d’arts porté par les étudiant·es et enseignant·es du département Lettres de l’université Rennes 2 ainsi que par toutes celles et ceux qui s’investissent dans l’association FTR2, s’empare de la notion d’itinérance.

Qui n’a pas en tête le rêve d’une contrée lointaine, visitée en voyage ou découverte dans un livre ou dans un film ? Cette année, les Transversales souhaitent réfléchir à ce que le voyage suscite en nous, dans un monde où tout semble accessible et où, pourtant, nous n’avons pas tous·tes les mêmes droits face aux frontières. Penser l’itinérance, ce déplacement où l’itinéraire compte peut-être moins que l’errance, c’est ainsi tout à la fois s’intéresser à la découverte libre et exaltante de l’ailleurs, mais aussi à la fuite, l’exil, le déracinement – et même à la stase, l’immobilité contrainte.

À petite ou grande échelle, de la déambulation urbaine et poétique aux migrations anciennes et contemporaines, des divagations picaresques et aventureuses aux explorations fictives et réelles qui jalonnent notre histoire, nous mettrons au premier plan l’idée de mouvement : d’où part-on ? où arrive-t-on ? l’itinérance a-t-elle un point final ? par quoi est-elle suscitée, et que produit-elle ? Par le prisme de la littérature et des arts (cinéma, théâtre, musique, dessin, etc.) mais aussi dans une approche sensible aux croisements entre littérature et géographie, nous interrogerons la façon dont ce mouvement construit un rapport au monde spécifique et poétique.

Retrouvez, pendant plus de deux semaines cet automne, mais aussi au printemps prochain, tous·tes nos invité·es : Vélibor Čolić, Paul Echegoyen, Annie Rolland, Aurore Chapon, Corinne Morel-Darleux, Marie Robert, Lucie Azema… Et profitez, cette année encore, d’ateliers, déambulations, expositions, projections, spectacles et autres surprises pour voyager avec nous, sur le campus de l’université Rennes 2 et dans la ville de Rennes !

Gaëlle Debeaux

Maîtresse de conférences en littérature générale et comparée (département Lettres / CELLAM)



A ne pas manquer

« Périple : faire voyage » – un laboratoire d’écriture. Animé par Juliette Thomas, les Mots Dits.

Partir, rester, revenir, s’absenter, disparaître, exister, voyager, visiter, errer, se perdre, se retrouver. Comment écrire les mille visages du voyage ? Comment les créer, les raconter, les incarner ?

Se demander si la trace du voyage est déjà un voyage. Explorer alors la possibilité d’un périple collectif fait d’empreintes, de voix, de souvenirs, de silences et de rêves. Inventer une restitution comme une capsule de départ et d’arrivée. Parier donc que le voyage peut devenir une parole, un texte…

Pensé comme un temps de recherche-création, le laboratoire d’écriture « Périple : faire voyage » investira les lieux du Bois Perrin et alternera les temps de création collectifs et individuels pour interroger le thème du voyage et de ses traces. Il sera tendu vers l’invention d’une restitution située des textes écrits durant la journée. Il est ouvert à tous·tes, écrivain·es ou non.

L’atelier d’écriture est gratuit, sur inscription (12 places : écrire à festivaltransversales[@]gmail.com pour réserver votre place). Il se déroule au Bois Perrin / EUR CAPS (métro B arrêt Joliot Curie-Chateaubriand ou Beaulieu-université) toute la journée du samedi 3 décembre (horaire à préciser).

Concours d’écriture Faites court ! 24e édition du concours d’écriture de formes courtes. Thème : l’errance

« Errer, du latin errare, ne renvoie-t-il pas au fait d’aller d’un côté et de l’autre, au hasard, à l’aventure, sans direction précise, sans chemin fixé, de s’écarter ou de s’éloigner de la vérité ? Il y a, en effet, mille et une manières de vivre et de conjuguer l’errance. De la joyeuse errance à la souffrance de l’errance, de l’errance de fuite à l’errance de quête, de l’errance mobile à l’errance immobile, de l’errance occasionnelle à l’errance permanente, du choix de l’errance à celle qui s’impose aux personnes » (Ahmed Nordine Touil et Nadia Veyrié, « Le travail de l’errance », revue Le Sociographe, 2016, N°53).

Cette 24e édition du concours d’écriture « Faites court ! », proposée en partenariat avec le Festival Transversales « Itinérance », vous invite à vous emparer des différents sens de l’errance.

Modalités de participation :

  • Pour concourir, envoyez votre texte avant le vendredi 6 janvier 2023
  • Faites court ! est un concours d’écriture de formes courtes. Toutes les formes sont acceptées (poésie, vers libres, slam, conte court, micro-nouvelle, lettre, discours…)
  • La participation est réservée aux étudiant·es de l’Université Rennes 2

Un jury composé de professionnel·les sélectionnera les trois textes lauréats. Des chèques cadeaux d’une valeur de 100€ seront offerts aux gagnant·es. La remise des prix aura lieu le mardi 4 avril 2023.

Les expositions du festival Transversales

« Les mots du monde ». Exposition de cartes postales, inventée par les étudiant·es du festival Transversales.

Avant l’été, l’équipe du festival Transversales a lancé sur les réseaux sociaux un projet mystère sous forme de mission : nous écrire une carte postale, depuis chez vous ou de très loin, pour nous dire un petit mot ou plusieurs. La carte postale, incarnation populaire et nostalgique du voyage, à la fois image et texte, tout à fait banale et parfaitement poétique, méritait bien sa place au cœur de cette édition des Transversales.

Retrouvez la trace des missives reçues par l’association au sein d’une exposition ludique et participative, et venez découvrir ce que votre carte nous a inspiré !

L’exposition est visible à l’espace de la Mezzanine, bâtiment O, université Rennes 2 (métro A Villejean-université), du 14 novembre au 1e décembre 2022.

« Les oiseaux ne se retournent pas ». Exposition de planches de la bande dessinée éponyme de Nadia Nakhlé, mise en place par le service culturel.

Un jour, la décision a été prise : Amel, orpheline de 12 ans, partira. Il n’est pas ici question de choix : son pays est en guerre. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu. À la frontière, Amel perd la famille chargée de l’accompagner et se retrouve seule. Sur sa route, elle rencontre Bacem, un déserteur et joueur de oud. Ensemble, l’enfant et le soldat apprennent à se reconstruire.

L’exposition est présentée en lien avec le spectacle musical et dessiné éponyme de Nadia Nakhlé, porté par la Cie Traces & Signes, programmé au Tambour, Université Rennes 2, le vendredi 9 décembre à 19h.

Cette exposition est visible sur l’espace de la Mezzanine, bâtiment O, université Rennes 2 (métro A Villejean-université), du 7 décembre 2022 au 20 janvier 2023.

© Nadia Nakhlé

Tables thématiques – Bibliothèques de l’Université Rennes 2

Dans le cadre de la 12e édition du Festival Transversales, les BU proposent de vous faire découvrir des documents en rapport avec la thématique de l’itinérance. Au-delà du voyage, les BU explorent l’exil, les migrations, les parcours de vie. Itinéraires croisés ou non, géolocalisation… où se retrouve-t-on ? Pour illustrer ces sujets forts, retrouvez les choix des bibliothécaires : romans, essais, articles, films de fiction ou documentaires, bandes dessinée ou revues en BU Musique, BU Sciences Sociales, BU Sciences Humaines et en BU centrale.

« L’itinérance sous toutes ses facettes ». Surprises en ligne sur le site du festival Transversales

Les étudiant·es préparant le festival sont invité·es, tout au long du semestre, à publier des articles sur le site du festival Transversales évoquant les invité·es, la thématique du festival et bien d’autres choses encore. Découvrez également, tout spécialement pour cette édition itinérante, les carnes de bord de nos étudiant·es participant à distance, des quatre coins de l’Europe et du monde !

Suivez-nous sur Facebook, Instagram, sur notre chaîne YouTube et notre chaîne de podcast pour toute l’actualité du festival Transversales !


Mercredi 23 novembre

18h // Soirée Ciné Tambour « Odyssée(s) ». Projections de films présentées par les étudiant·es du festival Transversales et par les étudiant·es de Ciné Tambour.

L’association Ciné Tambour, fidèle partenaire des Transversales, projette deux films abordant le voyage de façon sérieuse… et un peu moins : à 18h, Où est la maison de mon ami ? d’Abbas Kiarostami, 1987 (Iran, 83 min., DCP), puis à 20h30, The Swimmer de Franck Perry, 1968 (États-Unis, 95 min., 35 mm).

D’un enfant désireux de rendre son cahier à un camarade de classe, à un homme d’âge mûr à l’éclatant sourire rentrant chez lui de piscine en piscine, venez suivre ce mercredi soir au Ciné-Tambour les quêtes hasardeuses des protagonistes d’Où est la maison de mon ami ? et The Swimmer. Qu’ils se déplacent à pied ou à la nage, leur seul objectif ne cessera d’être repoussé, tandis que le portrait du monde qui les entoure se dessine petit à petit à travers ceux qu’ils rencontrent sur leur route. Un monde dont ils s’évadent pourtant en permanence, en prenant la fuite par des esthétiques singulières qui leur permettent de substituer leur imaginaire de rêverie à ce monde d’apparence inhospitalière. En somme, des voyages physiques comme autant d’excursions mentales auxquelles vous êtes également convié·es.

Les projections ont lieu à l’auditorium Le Tambour, bâtiment O, université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Séances gratuites après adhésion à l’association. Adhésion 2 mois (novembre-décembre) : 5€. Les cartes d’adhésion sont vendues uniquement les soirs de projection.

Jeudi 24 novembre

14h // « Itinérance, exil, déplacement ». Rencontre avec Velibor Čolić. Rencontre préparée par Célia Frankel, Yuna Kerino et Victoire Piot, avec les étudiant·es du festival Transversales.

« Je ne suis plus un vagabond, maintenant je suis un voyageur »
Velibor Čolić, Le livre des départs, Gallimard, 2020

Voilà maintenant quarante ans que Velibor Čolić a fui son pays d’origine, sa patrie comme il l’appelle, et a trouvé refuge en France. Auteur de nombreux romans sur les thèmes de l’exil, des déplacements, mais aussi de la guerre, la mémoire et la musique, il nous fait le plaisir de venir entamer avec quelques étudiant·es du festival Transversales un dialogue sur le thème de l’exil et de la langue, frontière manifeste dans son parcours de réfugié. Au fil des pages de son Manuel d’exil et de son Livre des départs, au gré de quelques morceaux choisis en écho à sa prose, nous vous proposons de venir rencontrer avec nous ce poète érudit, cet écrivain plein d’humour et de finesse.

La rencontre a lieu dans l’amphithéâtre E3, bâtiment E, université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Entrée libre et gratuite.

© C. Hélie, Gallimard

18h30 // Inauguration du festival et vernissage de l’exposition « Les mots du monde »

Retrouvez toute l’équipe du festival Transversales autour d’un verre pour fêter cette 12e édition, et profitez-en pour aller faire un tour sur la Mezzanine : des étudiant·es seront présent·es pour échanger avec vous autour de l’exposition «Les mots du monde». Retrouvez la trace des missives reçues par l’association au sein d’une exposition ludique et participative, et venez découvrir ce que votre carte nous a inspiré !

Hall du bâtiment O, université Rennes 2 (métro A Villejean-université).

20h // « La mémoire des eaux ». Spectacle proposé par la compagnie La Bao Acou, avec Benoît Schwartz et siiAn, organisé par le service culturel de l’université Rennes 2.

« Je ne voulais pas partir, je ne pouvais pas rester. Je n’avais que l’espoir d’être accueilli par des vivants. »

La mémoire des eaux est un hommage à notre humanité, à ceux qui fuient et cherchent refuge. Tragédie contemporaine, elle raconte l’exil d’un homme dont on ne sait rien que le présent. Son témoignage nous aide à vivre, de l’intérieur, la mutation d’une humanité, coincée dans ses paradoxes, entre l’espoir, la peur et l’effroi. Cet homme parle dans l’urgence de la fuite, comme on se déleste, pour retrouver de l’air…

Le texte s’offre au chant et à la musique comme un caillou s’offre à l’eau. Il est l’épicentre de multiples échos, qui migrent et se portent au-delà des frontières. Texte et musique, frère et sœur, tous deux animés d’une même pulsion de vie, irrépressible…

Le spectacle a lieu à l’auditorium Le Tambour, bâtiment O, université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Gratuit, sur réservation.

Vendredi 25 novembre

10h-17h // Journée d’étude « Explorations. Dynamiques du déplacement en littérature », organisée par Pauline Pilote (UBS, HCTI), Gaëlle Debeaux (Rennes 2, CELLAM) et Madelyn Lines (master LGC, Rennes 2), avec le soutien du CELLAM.

Cette journée de recherche s’intéresse à la façon dont le motif du déplacement et ses variations sémantiques (mouvement, itinérance, errance, fuite, traversée, migration, marche, mobilité, passage, voyage, déambulation, escapade, pérégrination, périple, etc.) s’exprime en littérature, envisagée dans une perspective transéculaire et sans frontière linguistique. L’exploration, qui recouvre un imaginaire de la découverte, est à comprendre comme l’« action de parcourir afin de recueillir des informations » : comment l’œuvre littéraire donne-t-elle à lire des mises en mouvement et en quoi celles-ci sont-elles un moyen d’accéder à une forme de compréhension du monde ? De quelle façon cette dynamique reconfigure-t-elle l’écriture ?

La journée a lieu à l’espace recherche du bâtiment B de l’université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Entrée libre et gratuite.

19h // Projection du film d’animation Josep, réalisé par Aurel, 2020 (France / Belgique / Espagne, 74 min.).

En février 1939, le dessinateur Josep Bartolí fuit son Espagne natale qui a basculé dans la dictature franquiste après la guerre civile espagnole. Comme des milliers de réfugiés espagnols, il passe en France, mais se trouve parqué dans un camp où, malgré les mauvais traitements, il reçoit de la part d’un gendarme du papier et un crayon. C’est ainsi qu’il va rendre compte de cette expérience terrible, mais aussi de la suite de son voyage, qui le mènera jusqu’à New York et Mexico, où il rencontrera, et aimera, Frida Kahlo.

Aurel, lui-même dessinateur, s’empare de cette existence, entre exil et itinérance créatrice, pour livrer un très beau film qui a été récompensé par plusieurs prix à sa sortie, dont le César du meilleur film d’animation en 2021.

La projection a lieu au Ciné-TNB (métro A Charles de Gaulle). Tarifs habituels de la salle.

Samedi 26 et dimanche 27 novembre

« Morsure », spectacle déambulatoire, mis en scène par Astrid Dusuzeau.

Morsure est un spectacle déambulatoire dans le centre historique de Rennes. La mort (la nôtre, celle de nos proches) est sûre et certaine : mais comment parler d’elle ? Comment (se) la représenter ? Quelle place laissons-nous à nos émotions dans notre quotidien ? Comment les espaces et les corps peuvent-ils raconter l’invisible ? 

Nous vous invitons à un voyage sonore et visuel à travers la question de la disparition, où théâtre et danse, fiction et réalité se mêlent. Issue des expérimentations menées en 2021-2022 par un groupe de six étudiant·es grâce à l’association L’Arène théâtre, cette performance-balade résonne entre les murs de la ville jusqu’au plus profond de nos êtres.

Spectacle mis en scène par Astrid Dusuzeau, interprété par Tom Meignan, Clémence Mougin, Loïs Ollivier, Charlotte Plouhinec et Diane Bailly du Bois, en partenariat avec L’Arène théâtre et l’EUR CAPS. Textes de Jean-Luc Lagarce, Michel Foucault et l’équipe artistique. Durée : 1h.

Entrée libre, rendez-vous samedi 26 novembre à 16h ou dimanche 27 novembre à 14h30 place Saint-Michel (métro A/B Sainte-Anne).

Mercredi 30 novembre

12h30 // Rencontre avec Lucie Rico, dans le cadre du Prix du roman des étudiants France Culture Télérama. Rencontre organisée par Charline Pluvinet et Gaëlle Debeaux, avec les étudiant·es participant au jury du prix.

Nous accueillons à la bibliothèque centrale de l’université Rennes 2 l’autrice contemporaine Lucie Rico pour son nouveau roman, GPS, paru en cette rentrée 2022 chez POL. GPS vous plonge dans les méandres de l’esprit de sa protagoniste, Ariane, journaliste spécialisée dans l’écriture – et même l’invention – de faits divers mais au chômage depuis deux années, et qui depuis lors peine à sortir de chez elle. Souffrant d’agoraphobie prononcée, elle va tout de même surmonter ses angoisses pour se rendre à la fête de fiançailles de sa meilleure amie, Sandrine, grâce au partage de localisation via l’outil GPS du téléphone portable que cette dernière met en place. Mais une fois la fête passée, rien ne suit son cours normal : seul le partage de connexion, véritable fil rouge au coeur de ce roman tragique porté par une écriture ironique et légère, maintient le lien entre Ariane et Sandrine, entre Ariane et le monde réel.

Cette rencontre se déroule dans le cadre des invitations du Prix du roman des étudiants France Culture Télérama. Nous remercions l’organisation du Prix pour la venue de Lucie Rico à l’université, ainsi que la bibliothèque universitaire pour son accueil.

La rencontre a lieu dans l’espace Actualités de la bibliothèque centrale, bâtiment H, université Rennes 2 (métro Villejean-université). Entrée libre et gratuite.

Jeudi 1e décembre

14h30-17h // « Musique de l’écriture, écriture du mouvement ». Session organisée par Madelyn Lines et Sarah Rouge-Pullon, avec la participation des étudiant·es du festival Transversales.

« C’est ça que j’ai appris, moi. La terre, c’est un bateau trop grand pour moi. C’est un trop long voyage. Une femme trop belle. Un parfum trop fort. Une musique que je ne sais pas jouer »
Alessandro Baricco, Novecento, Gallimard, 1994

Les étudiant·es et intervenant·es volontaires proposent de s’essayer à l’exploration de ce voyage et de sa musique dans le cadre d’un événement transartistique. Au sein de ce très grand bateau s’allieront conférences musicales et lectures accompagnées, compositions de chansons et études théoriques. Il s’agira alors d’interroger les relations entre la littérature, la musique et le voyage, de la petite musique intérieure à la fugue des explorateurs du texte, en passant par la lyre du premier poète.

La session a lieu en salle 0312 et à la bibliothèque de musique, bâtiment O, université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Entrée libre et gratuite à tout moment de la session.

© Aris Desideri

Vendredi 2 décembre

17h30 // « Dessiner le voyage ». Rencontre avec Paul Echegoyen. Rencontre organisée par Célia Frankel, Thaïs Levard et Clarisse Pedron, avec les étudiant·es du festival Transversales.

Comment rendre compte de l’itinérance, du voyage, de l’aventure littéraire ou physique par le dessin ? C’est avec Paul Echegoyen que nous tenterons d’approfondir cette question. Après un cursus artistique, il illustre son premier album jeunesse en 2011, Le Bal des Échassiers. Des Voyages de Gulliver à Baba Yaga en passant par les œuvres d’Hayao Miyazaki, il nous invite à une traversée du monde, de la littérature et des imaginaires.

À coups de fusain, d’encre et d’aquarelle, Paul Echegoyen nous fait voyager au cœur de l’œuvre de Jonathan Swift. Avec les étudiant·es du festival Transversales, et en partenariat avec les Champs-Libres, le dessinateur partagera son expérience de réécriture de ce monument de la littérature anglaise, et nous proposera une réflexion autour du mariage de l’art visuel et de l’écriture.

La rencontre a lieu à la bibliothèque des Champs Libres, 4e étage (métro A Charles de Gaulle). Elle est suivie d’une dédicace. Entrée libre et gratuite.

Pour découvrir en avant-première le travail de Paul Echegoyen, l’équipe étudiante vous a préparé un article à consulter de toute urgence !

Samedi 3 décembre

15h // Ouverture de l’exposition « Souvenir de nos voyages ». Exposition organisée par Marie Nivlet et les étudiant·es du festival Transversales, avec le soutien de l’EUR CAPS.

Que nous reste-t-il d’un voyage, une fois celui-ci achevé ? Quelle trace laisse-t-il en nous, qu’il s’agisse d’un trajet en métro quotidien ou d’un périple au long cours ? Comment en garde-t-on la mémoire ? Cette exposition, réalisée à partir d’objets, souvenirs et réminiscences confiés par Annie Rolland, par Adrien Lecoursonnais, et par les étudiantes et étudiants impliqué·es dans le festival Transversales, offre au visiteur de passage la possibilité de se plonger dans la mémoire vive de ces itinérances personnelles mais bien souvent aussi universelles.

L’exposition a lieu uniquement le samedi 3 décembre. Elle est visible au Bois Perrin / EUR CAPS (métro B Joliot Curie-Chateaubriand ou Beaulieu-Université). Entrée libre et gratuite.

17h // « Le souffle Tamahaq. Voyage sensoriel autour de la poésie d’Annie Rolland et Mahdi Boughrari ». Lecture et rencontre organisée par Thaïs Levard, avec les étudiant·es du festival Transversales.

« Tafert taddar massis yamat. La parole reste, celui qui la dit disparaît »
Touareg Kel Ajjer, Annie Rolland et Mahdi Boughrari

À la croisée des sens et des territoires, Le souffle Tamahaq résonne comme une invitation au voyage. Annie Rolland et des étudiant·es du festival Transversales prêtent leurs voix aux poèmes, contes et proverbes du Sahara au cours d’une lecture bilingue tamahaq / français. Dans un format immersif inspiré par la poésie sensorielle touarègue, laissez votre esprit vagabonder à travers les odeurs, les sons, les saveurs et les paysages du désert. Pourquoi voyager dans ce désert si beau et si hostile ? Qu’est ce qui fait la particularité de la poésie touarègue ? Comment la rencontre avec Mahdi Boughrari conduit-elle à la réalisation des œuvres Désert Indigo et Touareg Kel Ajjer ? Une fois la lecture terminée, Annie Rolland partagera son expérience afin de percer les derniers secrets de ces mystérieuses étendues de sable.

La rencontre immersive, d’une durée de 2h, a lieu au Bois Perrin / EUR CAPS (métro B Joliot Curie-Chateaubriand ou Beaulieu-Université). Entrée libre et gratuite.

© Annie Rolland

19h // Restitution de l’atelier « Périple : faire voyage ». Atelier animé par Juliette Thomas, Les Mots dits.

Pensé comme un temps de recherche-création, le laboratoire d’écriture « Périple : faire voyage » investit les lieux du Bois Perrin et alterne les temps de création collectifs et individuels pour interroger le thème du voyage et de ses traces. La restitution, inventée pendant l’atelier, vient clore la journée – comme un ultime dépaysement.

La restitution a lieu à la fin de la rencontre immersive « Le souffle Tamahaq », au Bois Perrin / EUR CAPS (métro B Joliot Curie-Chateaubriand ou Beaulieu-Université). Entrée libre et gratuite.

Dimanche 4 décembre

15h // « Réminiscences urbaines # România / Polska ». Visite poétique de la ville de Rennes proposée par l’artiste du patrimoine Adrien Lecoursonnais.

Adrien vous propose l’expérience de voyager en Pologne et en Roumanie en marchant dans le centre historique de Rennes. Une promenade dans les villes de Poznań et Sibiu racontée à travers des objets et des souvenirs collectés auprès de leurs habitants et d’expatriés en Bretagne. 

Création d’Adrien Lecoursonnais, production à l’envers.

La visite dure environ 1h30. Elle est accessible sur inscription (places limitées) : réservez votre place en écrivant à festivaltransversales[@]gmail.com. Le point de rendez-vous (centre-ville de Rennes) sera indiqué par mail aux participant·es.

Mardi 6 décembre

14h // « Projections écoféministes : raconter, résister, militer ». Rencontre avec Aurore Chapon et Corinne Morel-Darleux. Rencontre organisée par Gaëlle Debeaux, avec les étudiant·es du festival Transversales.

Venez découvrir le périple de Violette dans un monde où brûle un feu permanent (Là où le feu et l’ours, 2021), les luttes de Mehdi, Lila, Parvati et les autres face à une société capitaliste sans scrupules (ReSisters, 2021), et le changement des saisons au cœur de la forêt (La Sauvagière, 2022), dans une discussion avec la militante écologiste et autrice Corinne Morel-Darleux, et l’illustratrice et designer graphique écoféministe Aurore Chapon, animée par les étudiant·es du festival Transversales.

Le monde que nous partageons aujourd’hui est plus que jamais menacé : comment comprendre la source du changement climatique, et des catastrophes passées et à venir, afin de proposer des contre-modèles ? En quoi ces catastrophes, personnelles ou collectives, empêchant toute installation définitive, menacent-elles notre façon de faire monde ensemble ? Comment la fiction peut-elle permettre d’en prendre conscience, pour agir ?

La rencontre a lieu dans l’amphithéâtre E3, bâtiment E, université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Entrée libre et gratuite.

À voir également : 17h, au Tambour (université Rennes 2, métro Villejean). Mardi de l’égalité « Les femmes, l’art et la mer ». Conférence de Géraldine Le Roux, anthropologue, co-directrice du département d’ethnologie de l’université de Bretagne Occidentale et commissaire d’exposition, spécialiste des arts aborigènes et océaniens. En collaboration avec les mardis éco’solidaires de l’ESS Cargo.

Vendredi 9 décembre

19h // « Les oiseaux ne se retournent pas ». Spectacle musical et dessiné de Nadia Nakhlé, porté par la Cie Traces & Signes. D’après le roman graphique du même nom de Nadia Nakhlé publié aux éditions Delcourt. Spectacle organisé par le service culturel.

Un jour, la décision a été prise : Amel (« espoir » en arabe), orpheline de 12 ans élevée par ses grands-parents, partira. Elle échappera à la barbarie et elle sera heureuse. Il n’est pas ici question de choix : son pays est en guerre. Pour Amel, partir signifie oublier la guerre et reprendre le chemin de l’école. Tout a été prévu : elle changera d’identité et deviendra Nina, la deuxième fille de la famille chargée de prendre soin d’elle. Nous suivons Amel dans ce long voyage vers l’inconnu et revenons sur son passé et ses souvenirs. Malheureusement, rien ne se déroulera comme prévu. À la frontière, Amel perd la famille qui l’accompagne. L’enfant se retrouve seule et rencontre Bacem, un ancien soldat et musicien joueur de oud. L’enfant se lie d’amitié avec le soldat. Ensemble, ils traversent la douleur de l’exil et apprennent à se reconstruire.

Le spectacle associe projections animées, musique et création sonore immersive. Sur scène, sont présents le compositeur et interprète Mohamed Abozekry au oud, et Ludovic Yapoudjian au piano, ainsi que les comédiennes et chanteuses, Mayya Sanbar et Negar Hashemi qui portent le texte.

Ce spectacle est proposé en lien avec la journée mondiale des droits humains. À l’issue du spectacle, une vente de livres sera proposée par la librairie Critic.

Une exposition de planches de la bande-dessinée sera présentée sur la Mezzanine en lien avec le concert, du 7 décembre au 20 janvier.Image fournie par le service culturel.

Le spectacle a lieu à l’auditorium Le Tambour, bâtiment O, université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Gratuit pour les étudiant·es de l’université Rennes 2. Tarifs : 15€ / 5€ / 3€.

© Nadia Nakhlé

Et pour faire durer le plaisir

Mardi 13 décembre, 18h // Voies d’un texte. Soirée organisée par Arthur Houplain, Yuna Kerino, Thaïs Levard et Anna Rolland, en partenariat avec Adhoc, l’association des jeunes chercheur·ses du CELLAM, et avec les étudiant·es du département Lettres.

L’événement entend faire voyager les auditeurs et auditrices à travers les siècles et les genres littéraires à partir de la mise en voix de poèmes et d’extraits de textes sur le thème de l’itinérance. Grâce à la lecture d’étudiant·es en licence formé·es par la comédienne professionnelle Maud Gripon et aux commentaires des masterant·es et doctorant·es, tous·tes littéraires, la soirée mettra à l’honneur le motif de la traversée, de l’Antiquité à nos jours, et permettra de découvrir des textes parfois méconnus empreints de la magie du voyage et du désir de l’ailleurs.

Le spectacle a lieu en salle Pina Bausch, bâtiment R, université Rennes 2 (métro A Villejean-université). Entrée libre et gratuite. La soirée est suivie d’un pot de clôture.

© Carl Spitzweg, La Lecture du bréviaire, le soir, 1845, huile sur bois, 29.5 x 23 cm, Musée du Louvre, Paris

Mercredi 4 avril, 13h // Remise du prix “Faites court !” Prix porté par l’université Rennes 2 et organisé par le service culturel.

Le prix « Faites court ! » récompense depuis plusieurs années des textes littéraires créés par des étudiantes et étudiants de l’université Rennes 2. À partir d’un thème, associé cette année au festival Transversales (l’errance), les participant·es sont invité·es à soumettre des textes de forme courte, lus par un jury composé de personnalités de l’université et du milieu culturel.

Entrée libre et gratuite.

Mercredi 5 avril, 18h // « Voyager en féministe ». Rencontre avec Lucie Azema et Marie Robert. Rencontre organisée par Gaëlle Debeaux et Émilie Noirault, avec les étudiant·es du festival Transversales.

La littérature de voyage a longtemps été une affaire d’hommes, que l’on pense à Pierre Loti, Nicolas Bouvier, Jack Kerouac ou Jack London – sans même parler de l’exploration du monde, conjuguée bien souvent au masculin. Et pourtant, comme l’écrit Lucie Azema, « les femmes aussi sont du voyage ». Le festival Transversales a choisi de réunir deux autrices qui placent le voyage au cœur de leur pensée et de leur rapport au monde. Lucie Azema (Les Femmes aussi sont du voyage, 2021 ; L’Usage du thé, 2022) et Marie Robert (Le Voyage de Pénélope, 2021 ; voir aussi son compte Instagram) dialogueront avec des étudiant·es du festival Transversales autour de ces « femmes aventurières qui réalisent leur rêve de voyage ».

La rencontre a lieu à la librairie La Nuit des temps (métro A République). Entrée libre et gratuite. La rencontre est suivie d’une dédicace.

Vendredi 5 mai, 14h // « « La Bohème en mouvement : héritages et déplacements ». Séminaire de recherche Bohèmes. Cultures, déviances, contre-cultures, organisé par le CELLAM.

Le séminaire Bohèmes. Cultures, déviances, contre-cultures est organisé par Edwige Comoy Fusaro, Esther Pinon, Juliette Le Gall et Martina Gazzola pour le CELLAM. Il se déploie de 2022 à 2025. Dans le cadre de sa deuxième année, il accueille deux organisatrices du festival Transversales, Madelyn Lines et Gaëlle Debeaux, qui évoqueront respectivement les échos de la bohème artistique et littéraire chez le poète argentin Raúl Núñez et l’auteur français Alain Fleischer.


Contacts

Programmation et organisation

Coordination

  • Victoire Piot
  • Philippine Cochereau
  • Gaëlle Debeaux

Tous nos remerciements vont à l’ensemble des invité·es du festival, aux partenaires, bénévoles et membres de l’association FTR2 qui nous ont permis de mettre en place cette 12e édition et sans qui rien ne serait possible, aux collègues des départements de Lettres, Musicologie et de Cinéma, au laboratoire CELLAM, à l’association Adhoc des jeunes chercheur·ses du CELLAM, à l’association Ciné Tambour, à l’EUR CAPS, aux bibliothèques de l’université, aux personnels des différents services de l’université et en particulier au Service Culturel de l’université Rennes 2, à la direction de l’UFR ALC et au FSDIE. Nous remercions également très chaleureusement tous nos partenaires externes pour leur investissement à nos côtés et leur soutien renouvelé : un merci tout particulier cette année aux Champs Libres et à Mélanie Scellier, au TNB et à Stéphanie Jaunay, à Rennes Métropole, aux librairies rennaises La Nuit des temps, La Librairie du voyage Ariane, Le Forum du livre et la cosy librairie Nilmë, ainsi qu’à la Maison des Écrivains et de la Littérature.

Partenaires

Rennes Métropole, les Champs Libres, le Ciné-TNB, la librairie La Nuit des Temps, la Maison des Écrivains et de la Littérature, le CRÉA, l’EUR CAPS, l’association Adhoc, Ciné Tambour.

Ce festival est organisé par l’association Festival Transversales Rennes 2, avec l’aide de l’UFR Arts, Lettres, Communication (université Rennes 2), du CELLAM (Centre d’étude des Langues et Littératures Anciennes et Modernes), et avec le soutien de l’EUR CAPS, du service culturel de l’université Rennes 2, du FSDIE, de Rennes Métropole, et de la DRAC-Bretagne (ministère de la culture et de la communication).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search